accueil  ›  The Original  ›  Zoom sur le semillion

Les vignerons de Sauternes ont privilégié le cépage sémillon. Avec le temps, c'est devenu leur meilleur allié dans le travail méticuleux du Botrytis qu'ils accomplissent chaque année.



A Sauternes, sur  ce terroir et avec ce micro-climat si particulier, la première intuition des vignerons, a été de privilégier la culture du sémillon.
On dit du sémillon qu'il est « le  cépage » des Sauternes et Barsac. Le sémillon est d'ailleurs originaire de Gironde. Il est le second cépage blanc cultivé en France.

Il est cultivé principalement dans le Bordelais et dans le Sud-Ouest même s'il a été également implanté en Australie, en Californie et en Afrique du Sud.

C'est le principal des trois cépages de Sauternes. Les deux autres, avec des surfaces bien moindres, sont le sauvignon et la muscadelle.
Le sémillon est devenu le meilleur atout de Sauternes parce que ce cépage réagit parfaitement à l'action du Botrytis.

Les vignerons travaillent le sémillon d'une façon particulièrement rigoureuse en vue de limiter la vigueur des ceps. La production est limitée à un maximum de 25 hl / ha. C'est l'un des rendements le plus faible au monde. Et bien souvent, il est loin d'être atteint !

Cela représente seulement 1 à 3 verres par pied de vigne.

Dans ces conditions, les raisins atteignent un murissement parfait. Ensuite, la peau naturellement très fine du sémillon permet à la pourriture noble de s'installer et de concentrer les sucres et les arômes. Les raisins développent alors des arômes d’agrumes, de fruits exotiques et de fruits confits caractéristiques des Sauternes.

Assemblé au sauvignon et à la muscadelle, c'est la possibilité d'une palette aromatique assez exceptionnelle.